Les verres sont sans conteste très importants dans le plaisir que l’on prend à déguster un vin : leurs formes bien sûr mais également leurs matériaux jouent un rôle décisif pour l’aération et pour l’expression de la matière et des arômes.

Les verres en cristal sont réalisés avec un type de verre contenant au moins 24 % d’oxyde de plomb. Le cristal permet d’élaborer des verres extrêmement fins, d’une superbe brillance et qui offrent une sonorité et une résonance sans égal. Lorsque le verre contient entre 5% et 23% d’oxyde de plomb, on parle de cristallin dont le principal avantage être d’être moins cher et plus résistant que le cristal.

L’évolution de notre mode de vie et les progrès techniques sont à l’origine de nouveaux types de verres moins coûteux, moins fragiles, et éliminant le plomb de leur composition tout en offrant des qualités proches.

L’oxyde de plomb contenu dans les verres en cristal et en cristallin est parfaitement intégré à leur structure moléculaire et plusieurs études scientifiques ont montré que le dioxyde de plomb d’un verre en cristal ne peut migrer vers un contenu liquide pendant le temps d’un repas. En revanche, une migration pourrait avoir lieu en cas de contacts très prolongés avec des solutions alcooliques, par exemple lorsqu’un vin, un whisky ou un cognac est stocké pendant une longue période dans une carafe en cristal.

Voilà donc quelques dizaines d’années que les fabricants verriers et cristalliers ont commencé à rechercher des alliages d’oxydes autres que le plomb qui peuvent donner des caractéristiques similaires au cristal.

photo-verres

Aujourd’hui, les verres en cristal sans plomb sont une excellente alternative aux verres en cristal : beaucoup moins coûteux mais avec une très belle brillance et sonorité, très fins et plus résistants aux chocs et au lavage, surtout s’ils sont élaborés d’une seule pièce, sans collage entre le pied et le calice, ils sont un excellent choix pour ceux qui refusent l’idée du plomb sur une table.

Bandeau-logo-mailchimp-verres