Certes le plaisir des yeux vient avant celui du nez et du palais et la couleur d’un vin est importante dans son appréciation et sa dégustation. Mais avec les vins rosés, elle est devenue fondamentale tant le choix d’un vin est fait aujourd’hui sur sa couleur.

Comment le vin rosé prend sa couleur ? Le vin rosé est obtenu par macération de la peau noire des raisins dont les pigments colorent le jus. Sa couleur dépend donc de la durée et de la température de cette macération, du contact dans la cuve entre le jus de raisin, presque incolore, et sa peau. Sans nous étendre ici sur les techniques de vinification du vin rosé, cette coloration du jus est obtenue par saignée, pour une palette plus large de couleurs et de saveurs, ou par pressurage direct pour des vins frais et de couleur plus claire.

On n’entend jamais  » j’aimerais un vin blanc couleur or jaune » ou « j’aimerais un vin rouge couleur grenat » mais avec le rosé, c’est différent, la couleur est un critère de choix. Les professionnels, en l’occurrence le Centre du Rosé, ont saisi l’occasion de créer un nuancier destiné à identifier la couleur d’un vin rosé, qui retient 7 teintes de rose déclinées en 3 tonalités (clair, moyen et intense) : litchi, pêche, saumon, abricot, corail, framboise et cerise.

Nuancier vins rosés
De nos jours, la mode est au rose clair. Donc plutôt rose litchi ou rose pêche, et nous vous proposons quelques très bons rosés de Provence ici :

Trilogie_Rosés
La couleur d’un vin rosé n’a cependant pas grand-chose à voir avec sa qualité. Un rosé de couleur pâle sera tout simplement plus vif et aromatique et son succès tient tout autant à sa couleur qu’à son association avec les apéritifs, les repas moins structurés et les cuisines du monde, plus aromatiques et plus épicées.
Nombre de rosés de couleur plus sombre offrent de très belles saveurs et sont également d’excellents vins de gastronomie. Les cépages Syrah, Grenache, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon offrent dans la vallée de la Loire, la vallée du Rhône, le Bordelais ou encore le Languedoc, de très beaux vins rosés.

Finalement, retenons que le vin offre une très riche palette de couleurs et que la dégustation commence par la contemplation.
Pour preuve, Pantone, l’entreprise à l’origine du nuancier du même nom qui référence et codifie les couleurs pour les besoins des industries graphiques, vient de désigner la couleur « Marsala », code Pantone 18-1438, comme couleur de l’année 2015. Pantone s’explique sur ce choix : « le Marsala enrichit l’esprit et le corps et renforce l’équilibre et la confiance en soi. C’est une teinte subtilement séduisante et dont la profonde chaleur exerce une forte attraction. ».

Marsala_v3